Questions > Désaccord

 

 

Question suivante >>

Désaccord avec un médecin ou un thérapeute


Introduction
Comment envisager la relation patient-thérapeute ?
Qui peut vous aider, vous renseigner ?


 

Introduction

Les désaccords entre patient et professionnel de la santé sont souvent liés à des difficultés de compréhension ou de communication. Le besoin d'être écouté et d'être reconnu est essentiel. Lorsqu’une relation entre un patient et son médecin ou son thérapeute est mauvaise, le doute s’installe quant à la justesse des conseils et l’efficacité des traitements proposés par le médecin ou le thérapeute.


Retour au sommaire

Comment envisager la relation patient-thérapeute ?

La relation entre le patient et le professionnel de la santé se base sur deux aspects essentiels qui sont l’obligation d’informer et le respect de la personne. Ces deux notions doivent être appliquées de part et d'autre.

Que vous soyez à l’hôpital, dans un home, en institution, face à votre médecin traitant ou un thérapeute, il est primordial que vous exposiez votre situation de la manière la plus claire et complète possible. En contrepartie, le professionnel de la santé se doit de vous faire part de ses réflexions et conclusions de façon à ce que vous les compreniez et que vous en saisissiez les conséquences. N’hésitez pas à poser des questions ou à demander des précisions.

Par ailleurs, la manière dont l’information est transmise par le professionnel de la santé doit être soigneusement évaluée. En effet, certaines nouvelles peuvent passablement perturber le patient et le professionnel de la santé doit faire preuve de diplomatie, de prévenance.

Le professionnel de la santé doit considérer son patient comme un être humain qui a une sensibilité, un vécu, un certain nombre de connaissances, comme précisé dans le code de déontologie (article 4) de la FMH (Fédération des médecins suisses) notamment et pas uniquement comme un cas clinique. Si vous avez l’impression qu’il n’est pas vraiment à l’écoute ou qu’il agit avec une condescendance déplaisante, vous avez tout à fait le droit de le lui faire remarquer. Toutefois, vous êtes tenu de lui montrer vous aussi un certain respect et de rester donc dans les limites de la bonne conduite.

En tous les cas, informez-vous sur vos droits. Ceux-ci sont précisés par la Loi de Santé et repris dans ce site. Voici en particulier les points directement liés à la relation entre le patient et le professionnel de la santé:

Lorsqu’il y a un désaccord, un mécontentement ou un autre défaut dans la relation avec un professionnel de la santé, le premier pas consiste à s’adresser directement à celui-ci et de tenter de rétablir la communication et de se faire comprendre.

Si malgré des efforts polis et répétés votre sentiment de n’être pas compris ou écouté demeure, de même que si le diagnostic ou le traitement proposé vous laisse insatisfait, il vous est possible de demander un deuxième avis auprès d'un autre professionnel de la santé.

Si vous éprouvez de réelles difficultés à communiquer avec votre médecin ou votre thérapeute, que vous avez certaines craintes à lui soumettre votre avis ou que le problème ne se résout pas par un deuxième avis, vous pouvez faire appel à différents organismes qui sont là pour vous écouter, vous conseiller, vous orienter et vous aider.

Parfois, le professionnel de la santé représente une certaine forme d’autorité, de savoir, et en tant que patient on peut se sentir inférieur ou du moins être impressionné au point de ne pas oser exprimer franchement le fonds de ses pensées. Ces mêmes organismes sont là pour vous écouter et vous soutenir dans votre démarche. N’hésitez pas à y faire appel. Ils sont d’ailleurs assez nombreux pour multiplier les chances d’être entendu.


Retour au sommaire

Qui peut vous aider, vous renseigner ?

Le service de la santé publique

Son secrétariat, le médecin cantonal, ou le pharmacien cantonal peuvent vous informer.


Des services et organismes publics ou privés

la Fédération Romande des Consommateurs FRC, le Service social, la Boutique d'information socialeCaritasle Centre Social Protestant. Ils vous écouteront, vous informeront et vous orienteront.


Des organismes de défense des patients

Ils ont été créés pour vous répondre et vous soutenir dans vos démarches. Ils demandent en général une cotisation ou une contribution pour dispenser leurs services. L'organisation suisse des patients OSPBon à savoir.


En hôpital

Si vous êtes patient dans un hôpital, ou suivi en service ambulatoire, prenez contact avec le service social de votre hôpital.


Soutien psychologique

Si vous souffrez plus particulièrement de difficultés psychiques, le Centre Neuchâtelois de psychiatrie à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds, l'Association neuchâteloise d'accueil et d'action psychiatrique ANAAPPro Mente Sana peuvent vous aider.


Patient mineur

Si vous avez moins de 18 ans et que vous avez besoin d’aide et de conseil, vous pouvez vous adresser au Centre Neuchâtelois de psychiatrie


Tentative de conciliation, de médiation

Lorsque les démarches de contact avec le professionnel de la santé sont restées vaines et, malgré la discussion engagée avec l'un ou l'autre de ces organismes, vous désirez que la situation n'en reste pas là, l'Autorité de conciliation en matière de santé est l'organe officiel prévu dans la loi pour vous aider.
MediaNE peut également vous être utile par son offre de médiation.
Par ailleurs, les médiateurs de la Société Neuchâteloise des Médecins ont pour mission de tenter de régler les différends entre patients et médecins au moyen d’une médiation.


Soins dentaires

La commission de conciliation de la SNMD (Société neuchâteloise des médecins-dentistes) répond pour ce qui concerne la relation entre patient et médecin-dentiste.


Saisie de la commission de déontologie de la SNM

Lorsque vous vous sentez lésé dans votre relation à votre médecin et que les raisons de ce sentiment concernent son comportement (rétention d’information, manque de respect vis-à-vis du patient, etc…), on peut envisager la présence d’une faute déontologique. Il convient alors de prendre contact avec la commission de déontologie de la Société neuchâteloise des médecins. S'il ne s'agit pas d'un médecin affilié à la Société neuchâteloise des médecins ou que sa profession n'est pas reconnue par l'art. 52 LdS, il faut vous approcher de l'association professionnelle dont il fait partie ou contacter l'autorité de conciliation en matière de santé.


En cas d’atteinte à l’intégrité physique ou psychique du patient, voir la question "Que faire lors d’un litige lié à un traitement, un diagnostic ou une opération"


Retour au sommaire




1 Un thérapeute non reconnu dans les professions de la santé se doit également de respecter les données personnelles vous concernant (loi sur la protection des données).
Un guide sur la protection des données a été édité par le Préposé fédéral à la protection des données, Feldeggweg 1, 3003 Berne tél, 031 322 43 95